mercredi 19 mars 2008

CINE : A BORD DU DARJEELING LIMITED

Trois frères partent à la recherche de leur mère en Inde après la mort de leur père... Des travellings latéraux fluides et élégants qui impriment un rythme tranquille ou lient les personnages entre eux comme dans un plan de coupe architectural. Des plans frontaux, statiques, surcomposés qui mettent en valeur, par contraste, chaque expression du visage, chaque mouvement, chaque situation, chaque jaillissement burlesque ou nuance douce-amère. Une bande-originale et des ralentis gracieux qui suggèrent une joie sourde, un monde en apesanteur où les corps pourraient se délivrer du passé. Darjeeling Limited, ou l'art de jeter ses valises / son deuil avec légèreté pour mieux attraper le train en marche, comme les trois héros à la fin du film.

PS : Ne pas manquer Hôtel Chevalier, le court-métrage de 13 minutes qui précède le film. L'un des trois frères de Darjeeling Limited (incarné par Jason Schwartzman, le héros de Rushmore) y est rejoint par son ex, Natalie Portman, dans un palace parisien. Ca pourrait être vain, pourtant c'est beau, plein de non-dits, de détails visuels, d'émotion sourde. Hop, l'intégralité du court :


Hotel Chevalier (2007)
Vezi mai multe video din Film

2 commentaires:

Benjamin F a dit…

Ouais, grâce à sa finesse dans sa réalisation, dans sa direction d'acteur, Anderson réussit une comédie burlesque et pointue.

Blog l'éponge a dit…

Pas mal ton blog. Oh, un fan de Meshuggah ^^ Je pensais justement faire un billet sur le dernier...